In the After

Résumé:  Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

mon avis: C’est mon tout premier livre de la sorte. J’avais un peu peur de lire quelque chose avec des créatures mangeuses d’hommes. Au vu du résumé, je pensais que ce serait un univers avec des zombies, et je dois avouer que cela me faisait un peu peur car je ne suis pas très fan des zombies. Cependant, ces créatures, on nous le dit très vite, viennent d’ailleurs. Toute l’histoire autour des créatures est très bien amené et pas le moins du monde gore, car j’avais assez peur que ce livre le soit avec tous ces humains échiquetés par ILS.

La première partie de l’histoire nous raconte la vie d’Amy au moment de l’attaque et des trois ans qui ont suivit, la rencontre avec Baby et comment elle a appris à survivre en ne faisant aucun bruit. C’est tellement bien écrit que durant la première partie, j’étais plongée dans le silence, comme Amy et Baby. A tel point que lorsque je me suis détachée de ce livre pour la première fois, j’essayais d’être la plus silencieuse possible et que le bruit me paraissait irréel, c’est pour dire … Les descriptions sont très claires, ce qui est essentiel étant donné que l’univers de l’auteur est très riche et que l’on pourrait facilement s’y perdre. L’auteure prend une direction assez inattendue vers le milieu du livre, ou bien peut-être je ne suis simplement pas habituée aux types de schémas que l’on retrouve dans ce genre de livre. En tout cas moi j’ai trouvé que cette histoire ne tombait pas dans le cliché, on se pose quelques questions au début de ce livre, et plus on avance et plus on s’en pose. Pourtant l’auteure nous donne une partie des réponses que l’on voulait, ce qui est très bien car trop de questions sans réponses peuvent perturber la lecture, mais là une réponse entraîne trois nouvelles questions, et on toujours pris un peu plus dans l’histoire à chaque page que l’on tourne. L’histoire est haletante est l’intrigue très bien menée. Même en sécurité, notre héroïne ne l’est pas. Durant trois ans, elle a vécu dans un monde totalement détruit et très dangereux, ou les seuls bruits sont ceux de ILS comme elle les appelle. Et au bout de trois ans, alors qu’elle pensait savoir comment survivre, tout son univers se retrouve basculé.

Amy était avant tout une fille normale, elle aime lire et avait des amies, un peu honte de ses parents et aimait parler de garçon et sortir avec ses amies. Lors de l’attaque, qu’elle a suivit de sa télévision, elle avait quatorze ans et elle a été de privée de la fin de son adolescence à cause de ces créatures. Au fils des années, elle a appris à s’endurcir, à adopter telle attitude pour survivre, elle est devenue forte. Grâce à Baby, Amy ne sombre pas dans la folie, et leur relation est très touchante, bien que mise à l’épreuve au cours du livre. Baby a quatre ans lorsqu’elle est trouvée et recueillie par Amy, elle est donc très jeune et ne se souvient pas de l’Avant, contrairement à Amy. Son personnage est d’autant plus touchant que même dans ce monde, elle reste une enfant, elle est très courageuse et intelligente car elle doit l’être pour rester en vie, même si Amy la protège du mieux qu’elle peut. Baby est très intelligente et c’est presque cruel qu’elle soit encore en vie car elle ne pourra jamais vivre autrement que dans le silence, la peur et l’attention permanente qu’elle doit avoir envers l’extérieur pour ne pas se faire manger. Sa relation avec Amy ressemble à celle de deux sœurs. Elles communiquent par une langue des signes un peu modifiée, et elles ont leurs habitudes, leurs expressions, comme dans une vraie famille. Je sais que je me répète mais leur relation est belle et c’est aussi grâce à cette relation unique et forte que le livre est beau, ça ajoute de la profondeur dans le livre. Amy doit se battre car elle a quelque chose  à perdre : Baby.

Et pour finir, quelque mot sur la fin, car on se doit d’en parler. L’auteure nous emmène dans des chemins impensables au cours de l’histoire, mais finir un livre comme ça, c’est injuste. Au moment ou en pense que la situation à déjà été retournée dans tous les sens, elle nous trouve une nouvelle façon de tout retourner une dernière fois avant de finir son livre. Autant dire que la seule chose que l’on veut faire une fois ce livre terminé, après avoir pris deux minutes pour bien tout enregistrer, c’est d’ouvrir le second tome et de le lire pour savoir le fin mot de l’histoire !

Note:  5/5

 

 

Publicités

2 réflexions sur “In the After

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s