Paradise Lost tome 1

Résumé:  Ririka et Yû sont cousins, mais comme ils ont grandi ensemble ils sont aussi très proches l’un de l’autre ! Yû est maladroit, timide, et pas débrouillard du tout. La patiente Ririka passe donc la plupart de son temps à assister son cousin trouillard et pleurnichard. Mais en apparence seulement ! Yû est en fait un habile séducteur qui s’arrange pour que Ririka finisse un jour par lui tomber dans les bras..

Mon avis: J’étais assez mitigée quant au dessins, ils sont beau en globalité mais deux ou trois pan, notamment au niveau des visages m’ont laissé septique. L’histoire en elle-même est sympa, j’ai bien aimé les aventures qui leurs arrivaient. Après le fait qu’ils soient cousins me dérange un peu.

Au niveau des personnages, Ririka est assez sympa mais malheureusement tombe trop dans le cliché de l’héroïne lente à la détente et assez cucul souvent présente dans les shojos. Je trouve ça  vraiment dommage. D’autant plus que le début était bien, elle ne se laissait pas démonter mais son caractère devient de plus en plus banal durant la lecture. Heureusement, elle reste quand même dans l’ensemble une fille joyeuse. Elle se fait beaucoup de souci pour Yû, et même si ce dernier l’énerve parfois, elle prend tant bien que mal sur elle pour éviter de lui faire de la peine. Yû est un pleurnicheur, du moins au début. Sincèrement son coté peureux ne me dérangeais pas plus que ça, au contraire j’étais heureuse que pour une fois ce soit le garçon qui a besoin d’être défendu et non la fille. Sauf qu’on découvre assez vite qu’il exagère ce côté « peureux » uniquement pour que Ririka ne s’éloigne pas de lui. et je n’ai pas du tout supporté ça, elle passe sa vie à se faire du souci pour lui, bien plus que ce qu’elle veut parce qu’elle est persuadé qu’il ne pourrait pas se débrouiller sans elle, quitte à faire passer ses amis au second plan alors que tout ça est faux! J’ai vraiment trouvé ça méchant et égoïste de la part de Yû. Bien qu’il arrive à se rattraper un petit peu car il est parfois vraiment timide et que son comportement avec Ririka, lorsqu’il ne l’enferme pas en cage, est mignon la plupart du temps.

Leur histoire est quand même mignonne dans l’ensemble malgré leurs caractères respectifs quand même assez barbant. On commence à apercevoir quelques côtés de nos deux personnages que l’on n’avait alors jamais réellement vu qu’à la fin de ce tome. Au niveau de l’action, il y a certaines choses assez présentes dans les shojos également présente dans celui-là. L’auteure arrive à nous créer deux ou trois situations embarrassantes comme on aime, et arrive à embrouiller l’esprit de ses propres personnages. Malgré leurs nombreux défauts, la fin m’a assez intrigué et j’irais surement emprunté le second tome à ma médiathèque. Mais cette lecture possédait malheureusement trop de mauvais point pour que je puisse lui attribuer une bonne note ( entre 4 et 5).

Note: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s