Emma Tome 1

Résumé: En Angleterre à l’époque victorienne, Emma est femme de chambre pour une préceptrice à la retraite. Douce, calme et réservée, la domestique cache un passé douloureux. Lorsque le riche William Jones rend visite à son ancienne gouvernante, il remarque la jeune fille et, petit à petit, des liens profonds se tissent entre eux.

Mon avis: Ce manga a malheureusement, plusieurs défauts à mon sens, et je n’ai pas accroché avec l’histoire, je continuerais cette série uniquement si j’ai du temps car elle est disponible à ma médiathèque.

Au niveau des personnages, j’ai trouvé Emma assez gentille, mais je ne me suis pas attachée à elle plus que ça. Elle a un caractère doux et passif, et elle est altruiste de nature. C’est une fille timide et patiente. Et même si j’ai bien aimée son personnage, j’étais assez distante avec elle durant la lecture. Peut-être qu’elle se dévoile dans les prochains tomes, en tout cas je l’espère. William, lui est également gentil mais il ne s’impose pas assez. J’aurais voulu qu’il fasse quelque chose, au lieu de rester là à trouver tous les prétextes possibles et imaginables pour aller voir Emma. Hakim, prince des îles est, en revanche, génial. Lui, il vit réellement, il n’a pas froid aux yeux et ses coutumes déroutent les anglais pourtant il continue; car il est comme ça. Et c’est important. J’ai aussi apprécié Lady Stowner, la patronne d’Emma et ancienne gouvernante de William. Bien qu’elle soit de la haute société, elle aime les gens qui l’entoure, même si elle peut difficilement le montrer. Elle n’a pas eu une vie toujours heureuse et elle est très forte, c’est une dame qui reste digne dans toutes les situations de ce premier tome. Elle est forte.

Les personnages, surtout les principaux n’agissaient pas assez pour moi, du coup j’avais l’impression qu’il ne se passait pas grand chose dans ce manga. Cette sensation de surplace m’a un peu dérangée. J’aurais aimé voir des personnages un peu moins sérieux et censés, ils sont jeunes et ils ont la vie devant eux pourtant, c’est comme si ils s’interdisaient de vivre autre chose que ce pourquoi on leur a dit de vivre. C’est dommage. J’ai aussi trouvé les dessins simple, surtout au niveau des personnages, et cela a sûrement accentué mon impression de « surface » des personnages. C’était dommage car la ville était belle et représentait bien l’époque victorienne que j’aime en général. Cependant ici, il m’a manqué quelque chose durant ma lecture et je trouve ça dommage car j’aurais sincèrement pu aimé ce manga.

Note: 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s